peinture bio, définition

 

Est-il possible d'acheter

une véritable peinture bio ?

- Tous droits réservés Patinesbio - Tous les écrits Patinesbio sont déposés au titre de la propriété intellectuelle - 

patine blanche à l'eau

Que dit la loi ?

Consommer bio est l'avenir. Les produits bio se diversifient et se multiplient, et ce dans tous les domaines. Dans le domaine de la peinture, des produits de finition (vernis, lasure, cires) et dans les enduits décoratifs, le terme "bio" est apparu également. Ces produits vendus comme "bio" sont ils réellement "bio" ?

.../... “ Parmi les allégations les plus fréquemment utilisées sur les produits, certaines renvoient à des concepts par nature évolutifs, pluridimensionnels et particulièrement complexes comme le développement durable ou la responsabilité sociétale d’une organisation. D’autres, comme « biodégradable », « recyclable » ou encore « renouvelable » font référence à des propriétés techniques ou scientifiques et à des caractéristiques qui, une fois restituées au consommateur, ont tendance à être trop simplifiées ou imprécises. Deux allégations en particulier connaissent un fort développement : « bio », utilisé pour des produits qui n’entrent pas dans le champ d’application de la réglementation relative à l’agriculture biologique et « naturel » dont la définition est insuffisamment précise pour en limiter les interprétations possibles. Les allégations les plus utilisées sont enfin celles qui, sous forme d’expressions très génériques comme « vert », « écologique », « éco-produit » ou « respectueux de l’environnement » ne font appel à aucune notion ou concept précis ou mesurable. Sans autres explications, elles permettent de revendiquer un bénéfice global pour l’environnement au regard des produits équivalents dits « conventionnels » .../... Rapport final CNC -

En d'autres termes : les marques de peinture qui se revendiquent comme étant "bio" ont elles le droit de le faire ? Je vous propose une petite mise au point (sources : ministère de l’écologie/.gouv.fr/ .

Si l'on s'en tient au rapport CNC, la majorité des ingrédients présents dans une peinture dite "bio" doit donc être issus de l'agriculture bio.

Ce qui signifie que 99% des marques de peinture dites "bio" n'ont pas le droit d'utiliser ce terme pour qualifier leurs peintures...

Un exemple : une peinture à la caséine doit être constituée de caséine issue d'un élevage bio. Si elle contient un pourcentage d'huile végétale, cette huile doit elle aussi provenir d'un mode d'agriculture bio. Et si cette peinture à la caséine contient un pigment bleu organique (c'est à dire synthétique et potentiellement toxique pour les organismes vivants), pouvons nous toujours qualifier de "bio" cette peinture ??

Une peinture (un enduit ou un vernis…) bio est définie par l’absence TOTALE (ou presque totale) de produits chimiques de synthèse intégrés dans le produit : « … Bio renvoie à un mode de production respectueux de l’environnement réglementé et contrôlé par les pouvoirs publics : l’agriculture biologique. L’utilisation du terme bio pour qualifier ces produits ne doit donc être possible que si le produit contient des ingrédients issus de l’agriculture biologique. En aucun cas, le terme bio ne doit servir à valoriser la qualité écologique d’un produit si le produit en question ne répond pas à ces exigences… ». https://www.economie.gouv.fr/files/guide_allegat_environ.pdf

 

bio

Que dit la loi ? Les conditions pour qu’un produit pictural puisse être qualifié « bio » :

1- Seul le composant agricole du produit doit être qualifié de bio : par exemple, ce n’est pas le vernis qui est bio mais l’huile servant à le réaliser qui est bio ;

2- Le produit pictural doit être composé d’une part significative d’ingrédients d’origine agricole certifiés biologiques ; Par exemple, si seuls 5% de la peinture sont bio alors le produit n’est pas bio.

3- Le produit pictural ne doit pas contenir ou contenir très peu de substances chimiques de synthèse. 

Un produit pictural « bio » doit donc contenir des produits bio, certifié bio, issu de l’agriculture biologique. Ce qui limite la production à seulement quelques produits ! Voici pourquoi : Pour réaliser une peinture (ou un enduit), il faut un liant (colle), des pigments (couleurs) un diluant (fluidité peinture). Pour qu’un produit pictural soit BIO, il faut donc, dans l’idéal, que l'un de ces 3 éléments soit bio.

· Un liant bio ? donc un produit issu de l’agriculture biologique, certifié tel, et pouvant être utilisé pour lier un produit pictural. Il en existe peu : le lait bio, les œufs bio, les huiles végétales siccatives bio, la pomme de terre bio, le fromage blanc bio. Ces liants bio permettent de réaliser des peintures "maison". On trouve la trace de leurs utilisations dans les livres relatant la vie des gens du petit peuple avant le XX siècle. Ces recettes de peinture permettent d'obtenir des produits picturaux basiques et non conservables.
· Un pigment bio ? Quel pigment, issu de l’agriculture biologique, peut être qualifié de bio ? Les ocres sont des terres… elles ne sont pas issues de l’agriculture biologique. Les autres pigments sont TOUS chimiques. Alors, où sont ces pigments bio ? Les pigments végétaux ? Ils doivent être issus de l’agriculture biologique et le procédé pour les obtenir ne doit en aucun cas faire appel à des produits chimiques de synthèse.
· Un diluant bio : Quel produit servant de diluant, issu de l’agriculture biologique, peut être bio ? Le lait bio. « A noter : l’eau n’est pas un produit issu de l’agriculture. Elle ne peut donc pas être bio ! » https://www.economie.gouv.fr/files/guide_allegat_environ.pdf
 
france inter greenwashing

Les peintures véritablement bio existent-elles sur le marché mondial actuel ?

Je dirais NON. J’en ai lu des fiches de données, des compositions de produits, des fiches de données toxicologiques de l’INRS : http://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox.html, et je suis dans l’obligation de signaler que les produits picturaux qualifiés de « bio » n’en sont pas ou contiennent si peu de produits issus de l’agriculture biologique que nous ne pouvons pas accepter ce qualificatif. Photo : France inter Le Greenwashing
La vague déferlante du greenwashing multiplie les raisons de nous induire en erreur et de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !
.../... Le « greenwashing », ou « badigeonnage vert » désigne une communication qui utilise de façon abusive l’argument écologique. C’est le cas lorsque la promesse environnementale faite sur un produit ne présente qu’un intérêt minime, voire inexistant pour l’environnement ou qu’elle se limite à suivre la réglementation en vigueur sans le préciser explicitement.../.

Les produits Patinesbio sont-ils bio ?

« Patinesbio » et "Capucine & Patinesbio" sont des marques déposées et non un qualificatif pour définir les peintures de la marque. Les produits Patinesbio sont « sains », écologiques et parfois naturels mais rarement bio. Compte tenu de ce que je vous ai expliqué précédemment, vous commencez à comprendre le processus. Si donc vous cherchez un produit pictural sain pour vous et pour l’environnement, ne vous fiez pas au package du produit mais lisez attentivement l’étiquette et la fiche de données techniques.
Pour l'instant, seul un produit pictural Patinesbio peut être considéré comme "bio" (contient un pourcentage de liant issu de l'agriculture bio, sans ajout de produit chimique, associé à des produits naturels). Mais je m'emploie à formuler des produits les plus sains possibles.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
livraison patinesbio Nous assurons les livraisons en colissimo ou par transporteur
service après vente
Contactez-nous :

Par mail : patinesbio@orange.fr
Par Tél : 06 500 220 74
par notre Formulaire de contact 
https Paiement sécurisé par le système 3Dsécure

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,